RE 2020 – Réglementation Environnementale E+C-

By 21 mai 2018Actualités

beprc

Nous sommes actuellement soumis à la réglementation RT2012 qui nous a permis d’effectuer depuis la RT 2005 (label BBC) un autre grand pas vers des constructions de maisons moins énergivores et plus confortables …
Mais pour continuer dans ce sens, prochainement la réglementation va évoluer.
Pour le moment, cette nouvelle réglementation est en phase d’expérimentation basée sur le volontariat des maîtres d’ouvrage tout secteur confondu (maison individuelle, tertiaire, habitat collectif, bureau)

L’objectif de cette nouvelle réglementation est d’aboutir à terme :
– à des bâtiments à Energie positive (E+), autrement dit qui produisent plus qu’ils ne consomment
– et de réduire l’impact du Carbone (C-), c’est à dire de diminuer le taux d’émission des gaz à effet de serre sur l’ensemble du cycle de vie de la maison, de la production de la matière première qui la constitue (briques, tuiles…etc) à sa construction et de son exploitation par l’habitant jusqu’à sa fin de vie.

Concrètement…

Pour atteindre l’objectif d’une maison à Energie positive, il faut :
– réduire dans un premier temps ses besoins de chauffage, d’électricité ou de refroidissement ;
– subvenir dans un second temps aux besoins restants par des énergies renouvelables locales.

Ainsi l’étude thermique réalisée dans le cadre de la RT2012 avant un dépôt de permis de construire intégrera, en plus d’un renforcement de ses exigences, la notion d’énergie primaire et effectuera un bilan entre l’énergie produite et l’énergie consommée. Le résultat de ce bilan devra répondre à un certains taux qui restent encore à définir. Il sera déterminé en fonction de ce qu’il ressortira de la phase test.
Pour le moment, le maître d’ouvrage choisit le niveau qu’il souhaite atteindre : Energie 1, Energie 2, Energie 3 et Energie 4 (maison à Energie positive).

Concernant l’impact carbone, il fera également l’objet d’une étude en amont au même titre que l’étude thermique. Elle consistera à établir un bilan sur le taux d’émission de gaz à effet de serre produit sur l’ensemble du cycle de vie du bâtiment. Elle prendra en compte par exemple aussi bien le taux émis par la fabrication de la brique qui sera utilisée pour la construction que le taux généré par votre future consommation en chauffage…Bien entendu, tous ces critères seront basés sur une estimation globale moyenne et sur une durée de vie pour une maison estimée à 50 ans.
Pour la phase test, deux niveaux à atteindre sont proposés : Carbone 1 et Carbone 2.

Il va s’en dire que ces 2 nouvelles notions qui intégreront cette nouvelle réglementation sont liées entre elles, ainsi une bonne isolation engendrera une consommation de chauffage moins importante et donc une émission de gaz moins conséquente.

La mise en vigueur de cette réglementation devait se faire en janvier 2019 mais la date est finalement reportée afin de permettre un retour d’expérience plus important.
Cette phase de test est en effet essentielle, car elle va déterminer quels sont les niveaux accessibles sans que cela n’induise un coût trop important dans la construction.

« L’objectif est certes de produire des bâtiments performants mais aussi des logements à prix abordables. »

Emmanuel Acchiardi, sous-directeur de la Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages – Propos recueillis par BatiActu, 24 avril 2018
http://www.batiactu.com/edito/re2020-un-socle-unique-minimal-energie-carbone-sera-52796.php

About Carlos24

Leave a Reply